HOME
LIVRES
EXPOSITIONS
PORTRAITS
Ecrivains
Chefs sauce hollandaise
EN ACTION
Artisans
Chef'Appeal
Royal Monceau
GASTRONOMIE
Artisans
Chef'Appeal
Cuisine Vénitienne
Recettes de Bistrots N° 2
Recettes de Bistrots N° 3
REPUBLICAINS ESPAGNOLS
ADOLESCENTS
Télécharger un PORTFOLIO
 
55 avenue de Flandre Hall 21
75019 Paris
+33 (0)6 79 80 24 52
+33 (0)1 76 67 26 40
contact@gerardcambon.net
 
Impose ta chance,
Serre ton bonheur,
Et va vers ton risque.
A te regarder, ils s'habitueront.
René Char, Rougeur des Matinaux


Photographe indépendant depuis plus de 10 ans, Gérard Cambon axe son travail sur le portrait : "J'ai rencontré la photographie à l'âge de 12 ans. J'ai tout de suite énormément aimé cet outil.
Désireux d'en faire mon métier je suis allé voir le photogaphe du village d'à côté qui m'a dit "Mon pauvre ! des photographes, dans 20 ans il n'y en aura plus…". Alors j'ai décidé de passer mon bac. Plus tard j'ai fait une école de fromagerie puis de commerce. Une fois plongé dans le monde du travail j'ai ressenti le besoin de devenir photographe professionnel."

Il est aujourd’hui plus proche de l’univers de la haute gastronomie et tire régulièrement le portrait de célébrités ou de grands chefs pour les revues Gault Millau, Figures, Le Chef, et les Éditions Déclic ou les Agences Opale et Sipa Press.

Passionné d’histoire, il a eu l’idée d’aller à la rencontre des Républicains espagnols. Après 60 ans de silence et d’oubli, Il a voulu retrouver et regarder avec respect et sans complaisance ces hommes et ces femmes qui avaient rêvé d’un monde sans dictature et que l’on a enfermés dans des camps en France.

"Le parallèle avec la situation, actuelle des sans papiers est aussi à prendre en compte. Au fond ces gens accueillis avec un incroyable mépris sont devenus des Français comme tout le monde ont travaillé, payé des impots... Mais la France a mis longetemps à se rendre compte qu'elle avait eu besoin d'eux."

"La gastronomie est aussi pour moi une part incontournable de notre identité. Ce qui m'intéresse n'est pas d'opposer tel ou tel point de vue sur ce concept d'actualité mais de voir comment celle ci se perpétue, s'enrichit ou s'apauvrit au fil des évolutions de la société. Il ma parait important entre autres de considérer la part de travail humain et donc de savoir faire dans notre alimentation. Parce que celle ci s'amenuise continuellement au profit d'un savoir faire théorique, industriel déshumanisé."

Gérard Cambon
Novembre 2009
Home     Liens     Biographie     CV     Contact     Conseil graphique : 4ine